Préparation de la terre

Je pétris la terre puis je prépare des balles de même poids afin de travailler sur une série. La terre provient d’une carrière dans le Médoc, elle est donc locale et 100% naturelle !

Tournage

Chaque pièce est tournée une à une aux dimensions voulues. Il peut y avoir des petites variations entre deux séries de tournage.

Le tournage est un geste technique qui s’apprend avec le temps et la pratique. Si comme moi cette étape vous fascine, vous trouverez des vidéos sur mon compte instagram.

Tournassage

Après 1 ou 2 jours de séchage, la pièce atteint la consistance du cuir : rigide mais avec encore une certaines souplesse. Je la remet alors sur le tour de potier à l’envers afin d’affiner et sculpter sa base, c’est le tournassage.

Première cuisson

Une fois les pièces totalement sèches (environ une semaine), elles subissent une première cuisson à 980°. La terre perd alors toute sa matière organique et change complètement de couleur, passant du gris-vert au rose-orangé. Elle reste toutefois poreuse : c’est le biscuit ou dégourdi.

Émaillage

Les pièces biscuitées sont trempées dans un bain d’émail. Il faut avoir un geste rapide et précis pour éviter les surépaisseurs et les coulures ! L’émail est constitué de minéraux et d'oxydes métalliques en suspension dans l’eau.

Deuxième cuisson

La cuisson d’émail se fait à 1280°. À cette température, les minéraux vont se vitrifier pour former l’émail, et le grès va également fusionner et devenir imperméable.

Sortie du four

Après 48h de cuisson et de refroidissement, arrive le meilleur moment pour le potier : ouvrir le four et découvrir les pièces finales. Je contrôle la qualité et mets de côté les pièces présentant des petits défauts.